Qu’est-ce que le rendement locatif ?

Accueil Immobilier Qu'est-ce que le rendement locatif ?

Nous pouvons voir beaucoup de facteurs qui hissent dans le calcul de la rentabilité en matière d’investissements immobiliers, notamment les impôts et les charges, voire le loyer. Appelé aussi le TRI (taux de rendement interne), le rendement locatif est un point essentiel dans un investissement locatif qui doit être effectué au préalable pour tout investisseur immobilier.

En quoi consiste un rendement locatif ?

Le rendement locatif est une donnée d’une valeur importante qui démontre en pourcentage s’il est avantageux d’acheter un bien immobilier. Ce dernier prend en considération toutes les charges engendrées, ainsi que le prix d’achat pour offrir un argument pertinent d’évaluation.

La rentabilité locative est un élément essentiel de la stratégie d’investissement immobilier d’un acquéreur qui doit comprendre tout ce qui peut avoir une influence financière sur l’opération.

Cette formule facile à obtenir qui ne nécessite pas d’expertise permet d’examiner le rendement présumé d’un bien en possession ou de pouvoir trancher sur une décision entre plusieurs plans en cas d’un investissement en projet de tout premier ordre.

Pourquoi déterminer le rendement locatif d’un bien ?

Fixer le rendement locatif d’un bien peut être d’une valeur inestimable pour se lancer. En effet, le calcul de taux de la rentabilité locative permet de bien situer l’attractivité d’un bien par rapport au marché. Cependant, il est aussi important de prendre en valeur les autres facteurs. Les prix d’acquisition peuvent varier en fonction de la zone de location, les zones qui génèrent une réputation répandue peuvent afficher des prix d’acquisition plus élevés, ce qui peut impacter le rendement locatif.

La vacance locative est un critère très important à ne pas négliger lors d’un achat à des fins locatives, ce dernier doit toujours être aussi proche du néant. En réalité, la vacance locative représente la durée pendant laquelle le logement est resté inoccupé. Évidemment, les grandes villes telles que Marseille, Lille, Lyon ne sont pas concernées par ce critère où l’attractivité est consistante.

Comment calculer le rendement locatif ?

Se demander si un investissement locatif en vaut la peine est un raisonnement logique, mais il est aussi important de savoir comment le calculer correctement. Pour cela, il est nécessaire de compter les loyers, charges, réductions d’impôts, impôts payés, remboursement de l’emprunt et tous les frais engendrés. Une telle décharge annuelle permet de juger pertinemment la rentabilité financière de l’investissement.

En premier lieu, nous pouvons calculer la rentabilité brute facilement et pour cela, il faut diviser le montant des loyers sans charges par le prix d’achat du bien. Pour obtenir le pourcentage du rendement, nous allons multiplier le résultat par 100. Cependant, il se peut que le gain effectué soit en déficit avec le résultat, à cause de la non-prise en compte de quelques frais supplémentaires tels que la gestion du logement ou les frais d’entretien.

Pour avoir un rendement plus proche de la réalité, nous allons procéder au calcul de la rentabilité nette qui repose sur les frais imposés sur logement locatif pour se mettre au prix du marché. Pour cela, il faut soustraire les charges d’exploitation à partir des revenus locatifs notamment :

  • Travaux d’entretien ;
  • Frais de copropriété ;
  • Charge foncière ;
  • Charges de gestion et d’assurance ;
  • Cautions restituées pour les périodes de la vacance locative.

Si vous exigez encore plus de précision, vous pouvez procéder à une rentabilité nette post impôt qui rajoute l’impact de la fiscalité en application, tout ce qui est rentes foncières, prélèvements sociaux, intérêts fiscaux, les réductions d’impôts, ce qui rend la donne encore plus pertinente. Par contre, le calcul de cette rentabilité peut être plus complexe puisqu’il prend en considération la fiscalité de l’investisseur qui est instable généralement et peut changer à tout moment.

Dans le territoire français, le rendement locatif moyen brut est estimé à 5.9 % même si nous pouvons facilement constater un déficit énorme entre les grandes métropoles. Contrairement à ce qu’on peut croire, la rentabilité locative est bien meilleure en province que dans certaines villes comme Lille, Rennes ou même Strasbourg. Le niveau très haut des prix immobiliers à Paris impacte directement sur sa moyenne qui reste à 3.5 %.

Généralement, les villes qui représentent les meilleurs taux en matière d’investissements locatifs sont celles qui voient la demande surpasser l’offre, tout en proposant des prix d’achat plus ou moins admissibles.

Une plus-value conséquente pour la vente de votre bien

La rentabilité d’un investissement immobilier est clairement importante, car il est possible de dégager une belle plus-value. Par contre, il faut cibler avec précision les logements qui pourront vous apporter la plus grande satisfaction. De ce fait, pensez à regarder avec précision la superficie globale, la localisation ou encore le prix.

  • Vous avez plusieurs solutions à envisager pour ce logement, car il est possible de proposer une simple location.
  • Vous disposez donc de revenus supplémentaires grâce à ce loyer versé tous les mois ou à la fin de l’année en fonction de la gestion.
  • Le logement peut être lié à la loi Pinel qui est très pertinente puisque vous aurez une réduction fiscale de 6000 euros au minimum.

Il est important de noter que les ventes peuvent être sympathiques en fonction de la localisation, car la demande est souvent plus élevée que l’offre. De ce fait, il sera possible de réaliser une belle plus-value. Cette dernière vous propose donc une rentabilité conséquente qui est souvent supérieure à tous les pourcentages dévoilés par les différentes solutions d’épargne. Ces dernières ne dépassent pas 1.5 % dans la plupart des cas, d’où l’intérêt de réfléchir rapidement à cet investissement locatif.