Comment et pourquoi faire un report de crédit immobilier?

Accueil Finance / Crédit Comment et pourquoi faire un report de crédit immobilier?

La vie d’un individu, est sans cesse exposée à des chamboulements et à des oscillations financières fortuites, qui peuvent survenir à n’importe quel moment, parfois même, dans les moments les plus délicats, où l’on se retrouve accaparé par un afflux de soucis et de crédits qui alourdissent nos épaules et nous rendent la vie compliquée. Ceci finit par nous contraindre à faire un report de crédit auprès de la banque, à défaut de ne pouvoir être en mesure de rembourser la totalité du crédit avant son échéance. Or, cela nécessite une certaine procédure à connaître.

Quelles sont les différentes modalités d’un report de crédit immobilier ?

Tout d’abord, il faut savoir que le report d’un crédit quelconque, est une démarche qui consiste à suspendre vos mensualités, pour une période allant de 1 à 12 mois, voire même 24 mois, tout dépend des modalités initiales de votre contrat de prêt bancaire. De ce fait, si vous vous retrouvez dans une situation vous obligeant à entreprendre cette démarche, il faudra connaître dans ce cas-là, les deux mécanismes de reports possibles à suivre :

  • Le report partiel de crédit : cette option, vous permet d’arrêter le remboursement du capital, mais pas celui de l’assurance et des intérêts ;
  • Le report total de crédit : dans ce cas, le report portera sur le capital et les intérêts, d’où le prix conséquent par rapport au report.

Il est de ce fait, plus judicieux et plus rentable de faire un report de crédit immobilier le plus tardivement possible, par rapport à la date de début de remboursement, afin d’y cumuler moins d’intérêts en conséquent, et donc, moins de frais.

Dans quels cas faire un report d’échéance ? Et pour quels types de prêts cela est-il valable ?

Différentes, sont les situations qui peuvent vous amener à reporter l’échéance de votre prêt immobilier ou autre, à une date ultérieure. En effet, la durée d’un emprunt est en moyenne comprise entre 8 et 20 ans. Vous réalisez donc, que c’est une assez longue période pendant laquelle plusieurs imprévus peuvent surgir soudainement : un mariage qui vous demandera beaucoup de frais, la naissance d’un nouvel enfant, un divorce, une perte d’emploi, des dommages causés suite à une catastrophe naturelle. Bref, vous l’aurez compris, nul n’est à l’abri ! C’est pour cela, que vous pouvez avoir recours à cette solution qui vous permettra du moins, de respirer un peu de l’amas des frais qui vous étouffent, et de vous laisser la chance de rembourser, au plus tard 24 mois après, en étant plus à l’aise.

Cependant, pas tous les types de prêts sont concernés par cette procédure. En effet, quand vous souscrivez à un report de prêt immobilier, vous devez envoyer une demande à votre banque qui, après mûre analyse de vos conditions et de votre niveau de risque, décidera si oui ou non, elle vous accordera cette demande. Parmi les prêts que vous pouvez reporter, on en dénombre :

  • Les prêts épargne-logement ;
  • Les prêts à taux zéro ;
  • Les prêts à 1 % logement ;
  • Les prêts conventionnels ;
  • Les prêts relais ;
  • les prêts à l’accession sociale ;
  • Les prêts in fine.

Toutes les informations utiles sur ce sujet, vous sont stipulées dans votre contrat de prêt bancaire. Vous pouvez donc, vous y référer, en cas de doutes.

Comment faire sa demande de report de prêt immobilier ?

Afin de faire une démarche dans ce sens, vous n’avez qu’à envoyer un courrier recommandé avec accusé réception à votre banque. Vous y mettrez le montant du capital emprunté, une copie de l’offre de prêts, le montant de vos mensualités, la cause pour laquelle vous demandez le report du prêt avec justificatif valable et la date à laquelle vous comptez reprendre le remboursement de vos dettes.

Enfin, vous pouvez également opter pour un courtier pour faire votre démarche.