Combien de taf peut-on prendre sur une puff ?

Accueil Ma clope electronique Combien de taf peut-on prendre sur une puff ?

La puff est aujourd’hui bien intégrée dans le milieu de la vape ! S’il est possible de les trouver absolument partout, que ce soit dans un bureau de tabac ou encore en boutiques spécialisées physiques ou dématérialisées, ces dernières font fureurs en raison d’un design attrayant, et d’une gamme de goûts impressionnante. Mais si c’est la première fois que vous en achetez une, ou que vous avez l’envie de laisser votre cigarette électronique classique de côté pour goûter à ceci, jusqu’à combien de taf peut-on tirer avec ce modèle jetable ? C’est ce que nous allons voir ensemble dans ce rapide tour d’horizon.

Jusqu’à combien de taf sur une puff ?

Mais avant de commencer à répondre à la question, un petit tour du propriétaire s’impose si c’est la première fois que vous achetez une puff. Vendue uniquement à l’unité (ou en gros si vous passez par des plateformes spécialisées proposant certains lots) chez votre buraliste ou chez un vendeur de cigarettes électroniques, ces dernières embarquent avec elles une batterie préchargée de 600 mAh environ, et contiennent, pour la plupart, jusqu’à 600 bouffées aspirante.

Une quantité qui ne vous dit peut-être rien, mais cela correspond plus ou moins à deux paquets de cigarettes classiques. Concernant le choix de votre liquide, comme expliqué quelques lignes plus haut, ils sont tout aussi nombreux que pour une « vapote » traditionnelle, contenant de la nicotine ou non. Toutefois, si ces dernières sont aussi populaires, elles ne sont pas non plus sans risque pour la santé, surtout si vous n’avez pas eu l’habitude de fumer par le passé, et que donc vos poumons et bronches sont vierges de toute substance comme celles-ci…

combien de taf sur une puff

Des risques à prendre en compte concernant la puff

Car comme toute substance, le tabac demeure une plante addictive à partir du moment ou sa consommation est régulière… Et par rapport aux cigarettes électroniques, qu’elles soient classiques ou dans le cas qui nous concerne aujourd’hui, jetables, ces dernières ne sont pas sans risques.

À commencer par l’addiction, donc, à la nicotine, mais aussi aux nombreux produits qui composent votre futur parfum préféré. Si pour les anciens fumeurs cela peut sembler agréable, cela l’est tout autant pour les mineurs qui se ruent aujourd’hui sur ces modèles sans nicotine. À un âge ou les voies respiratoires se construisent encore, de futures complications peuvent être conséquentes, c’est pourquoi la vente de puff est interdite aux mineurs, peu importe l’endroit ou s’en procurer.

Ensuite, c’est à cause de la batterie qu’elles embarquent lorsque vous en achetez une. Généralement produite à la chaine, ces dernières peuvent aussi présenter des défaillances qui pourraient gâcher votre expérience.

Pour conclure, comme suggéré il y a quelques lignes, les puff peuvent être une alternative pour certains fumeurs de tabac classique, et ainsi les aider à réduire leur consommation, jusqu’à la stopper net pour rester sur ce modèle… Même si le mieux reste encore de rêver, de se débarrasser de toute substance possible ! Le plus important reste cependant de bien prendre votre temps pour réduire votre consommation à votre rythme, et bien vérifier le taux de nicotine présent dans les liquides de vos futures puff.