Mon assurance moto temporaire prend-elle en compte mon passager ?

Accueil Assurance Mon assurance moto temporaire prend-elle en compte mon passager ?

Certains motards n’ont pas forcément besoin d’assurances sur toute une année. Ils sont davantage à la recherche d’une couverture sur une durée réduite, spécialement conçue pour répondre à des situations bien spécifiques.

Heureusement pour eux, il existe des contrats d’assurance moto provisoires qui sont, contrairement à ce que l’on pourrait penser, très avantageux. Plus de détails ci-dessous !

Souscription à une assurance moto temporaire

Les compagnies d’assurance sont nombreuses à proposer aujourd’hui des contrats sur une courte durée. Leur validité peut aller de 1 à 90 jours (trois mois au maximum). Vos véhicules à deux roues sont éligibles, neufs comme d’occasion, mais doivent toutefois disposer d’une cylindrée entre 126 et 750 cc. Par ailleurs, les deux roues de type 125 cc (ou avec moteurs inférieurs en termes de puissance) ne peuvent pas être couverts par cette assurance. Passons à présent aux conditions de souscription qui sont les suivantes :

  • La moto de collection occasionnellement utilisée ;
  • L’import/export ;
  • Le déplacement vers un pays non-couvert par l’assurance ;
  • Une moto immatriculée UE en attente de mise sur route.

Il faut savoir qu’il n’est pas nécessaire de résilier votre contrat d’assurance moto temporaire. En effet, il s’achève de façon automatique dès la fin de la période de validité. Néanmoins, il sera tout à fait possible à l’assureur de renouveler son contrat si jamais il le désire.

Il faut savoir que l’assurance moto temporaire prend également en charge la personne qui vous accompagne à bord de votre moto.

Quelles démarches pour obtenir son assurance moto temporaire ?

Les conditions à remplir pour la souscription ne concernent pas seulement la moto, mais aussi le conducteur. Ce dernier doit avoir plus de 21 ans, et doit disposer d’un permis de conduire dont la validité dépasse les deux ans au minimum.

Il lui faudra également être exempté de tout mauvais comportement au volant puisqu’il doit disposer d’un casier vierge de tout retrait ou annulation du permis.

Au-delà de ces conditions supplémentaires, les formalités sont particulièrement simples à mettre en place et le contrat d’assurance pourra prendre effet immédiatement suite à la signature.

Les documents à fournir sont au nombre de trois, à savoir une copie de la carte grise et du permis de la moto du conducteur (devant être conforme à la catégorie de son véhicule), et enfin une copie du relevé d’informations.

À défaut de pouvoir fournir ce relevé d’informations, il pourra proposer une déclaration sur l’honneur par rapport à son historique (infractions et autres accidents et malus).

N’oubliez pas qu’il s’agit de fournir des copies et non pas les originaux de vos papiers.

Garanties et inconvénients du contrat provisoire

Par rapport aux garanties, il ne faut pas s’attendre à des folies pour un contrat sur une durée aussi courte. Toutefois, la couverture peut grandement dépendre d’une compagnie à une autre, même si elles partagent toutes la même offre de base, à savoir l’offre au tiers qui comporte la garantie responsabilité civile (obligatoire), ainsi que la protection juridique.

Si jamais vous constatez que cela ne vous suffit pas, vous pourrez compléter votre contrat par d’autres options comme à titre d’exemple l’assurance en cas de panne, la garantie corporelle ou dommages, etc.

L’assurance temporaire ne vous apportera ses avantages que sur la courte durée. Son montant peut s’avérer onéreux si jamais vous souhaitez la prolonger (d’où la nécessité de vous orienter davantage vers l’assurance moto classique à ce stade). Il faut savoir que le coefficient bonus-malus dans le cas d’une bonne conduite ne pourra pas être amélioré lorsque vous roulez avec une formule d’assurance moto sur la courte durée. Le bonus du conducteur ne peut d’ailleurs être conservé que chez quelques compagnies seulement, à condition de remplir certaines conditions. Il faudra par exemple que plusieurs contrats soient cumulés de façon successive, sur une période de dix mois au minimum !

Nous vous conseillons avant votre souscription de bien lire attentivement les différentes conditions qui figurent sur votre contrat. Il ne faut pas non plus hésiter à comparer entre les différentes assurances pour pouvoir sélectionner le rapport qualité/prix le plus avantageux. Inutile donc de vous précipiter, et n’hésitez pas non plus à utiliser certains outils disponibles en ligne, notamment des calculateurs qui permettent de vous indiquer les prix approximatifs à payer lorsque vous rajoutez telle ou telle option.

Pourquoi choisir une assurance temporaire ?

Contrairement aux idées reçues, vous n’avez pas seulement les assurances annuelles qui sont à votre disposition. Vous pouvez clairement choisir des contrats éphémères pour une journée ou un mois seulement. Cela est très efficace surtout si vous avez l’intention d’acheter une voiture à l’étranger. Vous devez impérativement la protéger pendant les déplacements.

  • Si ce n’est pas le cas, vous devrez prendre à votre charge toutes les dépenses occasionnées lors d’un accident ou d’un choc.
  • L’assurance temporaire est aussi parfaite si vous n’utilisez pas votre moto très longtemps au cours de l’année.
  • Vous optez pour un contrat de quelques jours dans l’année et vous réalisez de confortables économies.

Vous savez désormais que cette assurance temporaire peut satisfaire de nombreux profils comme les jeunes conducteurs. Ces derniers peuvent enchaîner les contrats de ce genre sans avoir une surprime avec une assurance traditionnelle. C’est une méthode pour ne pas payer une cotisation très élevée.

Une journée pour assurer votre moto

L’assurance temporaire porte finalement bien son nom puisque vous pouvez souscrire pour une seule journée en fonction de vos besoins. Imaginons que vous ne roulez pas constamment avec votre moto, votre assurance annuelle sera inutile.

  • Il est donc préférable de bien vous renseigner concernant les prix de ces assurances éphémères.
  • Vous pouvez aussi souscrire pour plusieurs jours, une semaine ou un mois avec des tarifs relativement séduisants.

De plus, une assurance temporaire pour une journée peut être facturée aux alentours de 20 euros, cela dépend des organismes, d’où l’intérêt d’utiliser un devis et un comparateur.

Et si vous conduisiez cette moto de manière occasionnelle ?

À cause du temps ou encore de vos envies, votre moto a tendance à rester dans le garage pendant de nombreuses semaines. Avec une assurance traditionnelle, vous payez inutilement une cotisation dont le coût peut être significatif.

  • Il faut évaluer vos besoins et votre profil avec un maximum de précisions, cela permet de savoir si cette assurance temporaire est bénéfique.
  • Dans certains cas de figure, il est même préférable de payer uniquement l’assurance lorsque vous décidez de sortir en moto.

Vous pourrez réaliser sur le long terme de confortables économies qu’il ne faut donc pas négliger.

Quand souscrire une assurance moto temporaire ?

La souscription à une assurance moto temporaire n’est autorisée qu’à certaines situations bien précises :

  • Pour une moto de collection qui n’est utilisée que de manière occasionnelle, comme un rallye ou une exposition ;
  • Pour une moto immatriculée en Union Européenne, en attente de mise en route ;
  • Pour l’import ou l’export d’une moto étrangère. Cela permet de l’assurer temporairement le temps du trajet ;
  • Pour le déplacement de l’engin dans un pays non-couvert par son contrat d’assurance.

Caractère obligatoire de l’assurance moto temporaire, au même titre que l’assurance classique

A l’instar d’un contrat d’assurance moto classique, celui temporaire est obligatoire. En effet, la garantie responsabilité civile est l’unique protection qui permet d’indemniser les victimes en cas de sinistre. Concrètement, grâce à cette assurance, les victimes peuvent prétendre à une indemnisation intégrale en cas de préjudices corporels et matériels.

Il n’existe ainsi aucune dérogation à la règle de la garantie Responsabilité civile, qui est le minimum légal pour tous véhicules terrestres à moteur.

Historique de l’assurance auto/moto en France

Le caractère obligatoire de l’adhésion à une assurance pour tous les véhicules en France a commencé en 1958. Ce fût au Fonds de Garantie Automobile, créé en 1951, de chercher une telle solution appartenant au cadre légal afin de combler un vide juridique. En effet, avant cette année-là, ce fut aux victimes de débourser une certaine somme pour le préjudice subi, si le conducteur responsable du sinistre n’était pas en mesure de les indemniser. Elles furent alors doublement lésées.

Ce n’est qu’en juin 1976 que le principe bonus-malus fut introduit, ou le coefficient de réduction-majoration de l’assurance. Ce concept astucieux vise à récompenser les bons conducteurs, tout en sanctionnant les mauvais. Ainsi, les compagnies d’assurance majorent la prime des responsables d’un sinistre, et la réduisent après une période sans accident sur la route.

Autre date clé de l’assurance véhicule en France : depuis janvier 1981, les passagers d’un véhicule impliqué dans un sinistre sont considérés comme tiers et sont indemnisés en conséquence.

Quelles sont les garanties obligatoires dans un contrat d’assurance moto ?

Généralement, les compagnies d’assurance proposent plusieurs niveaux de protection aux clients. L’assurance moto étant obligatoire, même si l’engin est laissé au garage, c’est à l’assuré de choisir la couverture qui correspond le mieux à ses besoins, son budget et ses habitudes.

Trois niveaux de garanties sont proposés pour les propriétaires de deux-roues, notamment l’assurance moto au tiers, l’assurance moto tous risques et l’assurance intermédiaire. Il va de soi que ces couvertures sont personnalisables à volonté via le rajout de garanties supplémentaires.

Force est de mentionner les exclusions de garanties. Il s’agit des limites à chaque contrat. On peut citer entre autres le prêt de moto qui n’est pas automatique. Il faudra se référer à la clause d’exclusivité dans le contrat. Il en va de même pour l’assurance moto à l’étranger. La couverture française peut s’élargir vers les pays mentionnés sur la carte verte, pour une durée de moins de 6 mois.

D’autres alternatives à l’assurance moto temporaire

L’assurance garage d’une moto sans permis

Cette situation est possible lorsque l’on achète une moto avant l’obtention du permis.

L’assurance moto au kilomètre

Également appelé “pay as you drive”, cette assurance est adaptée aux déplacements occasionnels de l’engin. Le propriétaire ne possède les garanties induites qu’à la distance parcourue. Pour plus d’informations concernant ces autres solutions, il suffit de visiter le site de la compagnie d’assurances choisie ou celui des comparateurs d’assurances.

Quelle fréquence pour l’usage de cette moto ?

Les deux-roues sont très pratiques, mais ils deviennent insupportables notamment en hiver, et même au printemps, à cause des routes glissantes. De ce fait, vous utilisez votre moto très rarement au cours de l’année.

  • Lorsque vous utilisez ce deux-roues pendant une ou deux journées dans le mois, sachez que l’assurance temporaire peut être efficace.
  • Ce sera alors l’occasion de réaliser de confortables économies par rapport à une assurance souscrite sur le long terme.

Réalisez une simulation sur Internet, vous pourrez rapidement identifier votre profil afin de savoir si cette assurance peut être adaptée à vos besoins.

Conduire une moto n’est pas si simple

Certaines personnes ont tendance à délaisser la voiture en pensant que les motos sont beaucoup plus simples. La réalité est différente, car l’adhérence des pneus n’est pas la même. Il faut alors être serein sur toutes les surfaces.

  • De plus, pour piloter une moto, vous aurez besoin d’une assurance, mais elle peut être temporaire surtout si vous n’utilisez pas votre deux-roues tout au long de l’année.
  • En effet, la moto peut glisser plus facilement en hiver que ce soit avec une faiblesse vitesse ou une allure plus importante.

L’assurance temporaire pour la moto est donc idéale et vous pourrez ainsi la conduire dès que vous le souhaiterez.

Deux solutions pour rouler à moto

Vous pouvez utiliser des deux-roues qui sont compatibles avec votre permis de conduire dédié à votre voiture. Pour les 125 cm3, il faudra par contre suivre une formation de 7 heures sans oublier la souscription d’une assurance.

  • Lorsque les motos sont beaucoup plus puissantes, vous devez impérativement passer un permis spécifique avec le passage de plusieurs plateaux.
  • La conduite est souvent plus difficile, car vous n’avez pas la même perception par rapport à la voiture.

C’est pour cette raison qu’il est préférable de commencer avec une petite moto et une formation de 7 heures avant d’envisager le permis classique.